mercredi 1 juillet 2009

Génerations de PD


Sachant que l’Être Humain est doté d’une tendance certaine à se faire chier, je peux concevoir qu'il cherche a utiliser un peu tout ce qu'il a a sa disposition pour abréger ce sentiment d'inutilité.

La dernière fois, alors que j'étais en train de descendre quelques bières avec des amis comme un gros beauf' (la comparaison s'arrête la), quelle fut ma surprise de voir que 5 personnes sur 6 étaient la, comme les derniers des connards a s'informer de ce qui se passe partout, a part de ce qu'il y'a devant eux.

Je décèle ainsi un paradoxe :
L'interéssé communique généralement avec un autre groupe d'amis que ceux avec qui il est présent. Phénomène d'autant plus con quand on sait qu'il planifie une future sortie avec les autres durant laquelle il effectuera la même manoeuvre mais en ayant simplement intervertit les amis.
La connerie s'arrêterait la, je fermerai ma gueule et continuerai a ajouter des inconnuEs sur Facebook pour pouvoir regarder tranquillou leurs photos prises a la plages.. (nivunikonu)

Mais force est de constater que l'évolution actuel des choses en matière de désocialisation réelle pour resocialisation virtuelle commence a devenir dommage dans le sens ou les rencontres perdent leur caractère primitif.. rien que d'y penser c'est un coup a débander devant la blonde de la roue de la fortune.

Le trophée de la connerie reste quand même l'utilisation de ces nouvelles voies de communication pour larguer le conjoint. Autant dire que c'est un peu le domaine des petites bites. Le protagoniste cherchera souvent a caser son texto sans originalité dans le nombre de caractères precis lui permettant d'être facturé pour qu'un seul envoi..
Ceci dit il faut se rendre a l'évidence, la petite n'a pas perdu grand chose.

Dans le même calibre, il y'a le changement de "relationship status" sur Facebook qui est aussi classe que les K-way jaunes du parc Asterix. Il laisse le malheureux ou la malheureuse apprendre en même temps que les autres la nouvelle si c'est pas plus tard.
S'en suivra des messages de réconfort des filles heureuses comme pas deux du désespoir de leur rivale, et des garçons , la bite a la main pressé d'attaquer le nouveau morceau.

Messieurs, gardons nos classiques et rappelons nous que le coup de genou dans les couilles ou encore le verre rempli dans la gueule avait quand même plus de panache.. et puis ça fait une belle histoire a raconter.

lundi 29 juin 2009

Détours


Les meilleurs d'entre nous connaissent la douce sensation qui est de recevoir le fruit d'un travail. La sensation est décuplée quand, comme moi , on n'en a pas branlé une.
J'ai reçu hier les premiers compliments a propos de mon blog, c'est donc ravi comme une jeune pucelle devant un clip de Justin que je vous rédige ce petit billet.

Étant connu comme glandeur par excellence je me laisse souvent aller a des ballades sur le net. Et comme tout internaute je suis tombé sur la blogosphere, qui est un peu le petit cousin attardé du net. Il s'agit d'un ensemble de pages crées et entretenues par des individus qui, du jour au lendemain, ont décidé de foutre le contenu de leur journal intime merdique a la disposition de tous.
Si vous voulez plus de précisions sur l'histoire des blog, vous pouvez aller consulter wikipedia, qui je le rappel, est la nouvelle encyclopédie des masturbateurs intellectuels.

Revenons a nos moutons.
Ça faisais un petit moment déja que je me suis rendus compte que les collégiennes (jusqu'au bac !) passaient leurs temps a effectuer un copié/collé de leur agendas sur leurs pages persos.

Comme si notre vie n'était pas assez futile comme ça pour savoir que telle meuf veut manifestement la queue de tel mec, elle cherchera d'ailleur a le lui faire comprendre en créant des montage photos pourris avec des lettres de toutes les couleurs participant une fois encore a la pollution du net.
(Toutefois , même si vous vous reconnaissez la dedans je suis toujours open : me contacter..)

Toujours est-il que je continue mon ascension dans cette jungle virtuelle qui sent le gloss et la chatte d'une certaine Kitty.

Prochain objectif : dépasser , en nombre de recherche, les mots clés "asian girl" et je pense qu'il y'a du boulot...







Meilleur des trips


Je n'aime pas trop exposer mon avis sur un film, ou plus généralement sur n'importe quelle œuvre. J'ai l'impression d'imposer une vérité archi-subjective..

Je vais donc essayer d'être le plus factuel possible. Very bad trip (the Hangover) est un de ces film qui nous rappel qu'il y'a certains moments qu'il faut vivre a tout prix avant de crever.

La plupart du temps, on s'est rendu compte trop tard qu'on a perdu nos couilles. Or ce passage de la vie, qui peut être matérialisé par un enterrement de vie de garçon (ledit film), ou même un simple anniversaire qui a complètement déraillé, me parait nécessaire a chacun pour comprendre qu'on est qu'une merde. C'est un peu, si vous voulez, la nécessité de toucher le fond pour avoir l'occasion de donner un bon coup de pied au sol et de remonter a la surface.

La plupart des bien pensants vous dirons qu'une jeunesse composée majoritairement d'alcool et de cul n'est pas ce qu'il y'a de plus saint au développement d'une carrière et d'une vie familiale.
Mais généralement , ce sont les mêmes qui attendent comme des fous l'arrivée de la dernière crème anti-rides a base de sperme (m'font flipper ceux la).

Vous faites pas de soucis , je ne suis pas celui qui refait le monde derrière son PC ,une canette de bière a la main , sa bite dans l'autre, a se la jouer philosophe virtuel contemporain.
Je revendique juste le droit et le besoin de se foutre la race de sa vie..

Si vous pensez que j'ai dévié par rapport a l'idée de départ, a savoir la critique du film, je m'en rend compte aussi a l'instant, mais ne comptez pas sur moi pour commencer a bosser mes textes.

dimanche 28 juin 2009

Réflexions


Changement de ton sur ce post.
J'ai souvent passé du temps a contempler mon plafond avant de m'endormir. C'est dans ces moments qu'on prend de l'age sans s'en rendre compte, a penser a tout et a rien..

On pense généralement a La personne , celle qui est au premier plan dans notre vie. Celle qu'on a rencontré par accident, qu'on a pas cherché et qu'on a pas dragué.
N'allez pas plus loin, ça se passe toujours comme ça : Elle dit un truc, t'en dit un autre, et l'instant d'après, t'a envie de passer le reste de ta vie dans la conversation. Elle peut être complètement jetée, mais c'est pas grave, ça sera d'une façon qui nous fera sourire.

Évidemment ces sensations sont ressenties dans l'instant, mais même un peu plus tard , elle est toujours la, elle nous cache la vue et nous empêche de voir ce qu'il y'a d'autre. De toute façon on a déjà tout vu.

Je ne suis pas l'archétype minable du lover, même une pince a linge a connu ça. C'est juste que des fois il n'y a pas d'autres solutions que de foncer parce que manquer un truc aussi cool , c'est comme cligner des yeux et rater l'instant essentiel , celui qui aurait pu tout changer.

Ne vous demander pas pourquoi j'ai écris un truc pareil , je me suis essayé a un Marc Levy , j'ai pas pu aller plus loin que les 12 premières pages tant ce truc est bourré de clichés et d'idées reçues sur les sentiments humains. J'ai voulu rectifier le tir de ceux qui pensent qu'ils ont tout compris a la vie alors que dans leur soi-disant domaine de prédilection , ils sont a peine venus au monde.

Il est 3h (a peu prés quoi..) et je vais dormir.


vendredi 26 juin 2009

Certaines choses ne devraient pas exister...


Quand nous étions petit , nous avons tous subi la ballade a la FNAC, vous savez ? au rayon livre. Les plus courageux d'entre nous sont sûrement allés au fond de la boutique pour voir qu'il y'a des étagères complètes de livres qui doivent être aussi intéressant que le nombre de troupeaux de vaches en Caroline du nord.. Eh bien imaginer qu'un individu tente par tout les moyens de se les procurer pour en faire une critique sur un blog, vous avez compris, IL existe..
je vous présente ma découverte :

Certains disent qu'il n'y a pas de place pour la vérité sur le net, lors de mes balades virtuelles , je suis tombé sur un blog qui m'a surpris (que dit-je, choqué) par le décalage auteur/lecteur que le webmaster laisse délibérément,afin d'afficher une certaine distance entre lui et les visiteurs du blog.
En gros "J'écris des articles sur des œuvres que personne d'autre a lu, et tant pis pour les ploucs qui ne connaissent pas", et comme il n'y a pas de justice dans l'univers du net , l'individu se permet d'écrire tout un tas de critiques saupoudré de références journalistiques foireuses.
Bien heureusement , votre serviteur est la pour faire basculer la balance du coté de la morale et du bien..

Que voulez vous , cette incompréhension s'est déjà produite quand jetait tombé sur des photos zoophiles (pas hasard.. si si par hasard !) ou encore sur des vidéos ou des chinois se coupent les parties génitales.
Allez savoir pourquoi certains se sentent forcés d'exhiber leur différences ou leur particularités - dont tout le monde se branle de manière, mais alors, monumentale - en tout cas je cherche encore...

Putain j'ai pris 2 SHOTS !!


C'est a croire que la partie féminine du monde est ce qu'il y a de plus incohérent, avec les mantes religieuse qui décapitent leurs conjoints après copulation ou encore ces femmes qui croient dur comme fer qu'elle deviendront avocates internationales tout en étant marié avec 4 enfants et un Renault espace, les 2 mondes ne sont pas pres de coller.

Aujourd'hui je me penche sur celles qui tentent une fois de plus de perdre du poids pour plaire au jeunes puceaux du 16eme, vous savez celle qui mangent de la salade verte sans rien d'autre et qui fument 2 paquets de menthol par jour ..
Figurez vous que je croise dans les bar uppés de st-germain (quand je me rend la bas ce qui est rare) ces gourdasses qui enchainent les shots ("eh ouai c'est trop fashion les shots att y'a tout les gouts et tt !") alors que leurs petits corps supportent a peine un bouteille de panaché.

Vous recherchez l'incoherence ? la voici, la ptite bandes d'anorexiques qui consomment a 6 le regime alimentaire d'un nourisson vont se peter la gueule avec des boissons archi caloriques (eh oui) en rigolant comme des petasses sur la soi-disant intensité et folie de leur vie , une fois pétées , les petites irons dans ces retaurant turcs ouverts 24/7 pour se goinfrer avec une assurance psychologique leur disant que c'est bien merité parce qu'elle on rien bouffé de la semaine...
elles repeteront le processus jusqu'a que les 3 premieres trouvent un mari.. ensuite elle rentreront chez elle en pensant au non-sens de leur non-vie.

:)

Amerian a part elle..


D'habitude peu réceptif a toutes ces publicités O combien envahissantes, je me suis bêtement fait attiré par la campagne de pub "American Apparel".
Peu a peu, j'avais remarqué que la plupart des trous du cul de mon entourage étaient fiers comme des canards d'avoir acheté la nouvelle nuance du "dernier" gilet violet de la marque ("mais mec !! c'est uni quoi ! et c'est dla bonne KALITAY") .

Je n'ai pas pu m'empecher de jeter un coup d'oeuil sur le phénomène.
Tout d'abord, l'idée c'est d'exciter le p'tit jeune lambda donc on fout sur les affiches le model de meuf qui est : "vaguement dans les 18 ans , archi bonne mais pas hyper belle, la meuf de fac qu'on a l'impression d'etre le seul a vouloir sauter parce qu'elle se fond un peu dans la masse"
Inutile de preciser que ca marche a 200%, pour nous crevards qui sommes enfin convaincus qu'on se tapera jamais la grosse pute en talon n°1 dans les boites de nuits parisiennes.

Eh oui , c'est cette impression d'accessibilité qui réveille en nous l'envie de rentrer dans ces boutiques a la cons en croyant qu'ils s'agit de bordels cachés a peine légaux, et donc de sortir avec 2-3 articles merdiques et hors de prix .
Tout ça pour dire que la pub est un art et qui cessera jamais de m'étonner et que ces connard sont prés a tout pour vendre leur daube.
Salutations.

(petite dernière pour faire mon taf de reporter !)